Vous êtes ici

Equipes

Département: D1 - SYSTÈMES LARGE ÉCHELLE

ASAP

Responsable: François TAIANI (interim)
ASAP : As Scalable As Possible
Fournit un ensemble d'abstractions et d'algorithmes pour construire des applications distribuées à large-échelle, mettant en relation un large ensemble d'entités aux capacités limitées, géographiquement distantes et potentiellement mobiles.

Forte coopération avec la Vrije Universiteit (Prof. Maarten van Steen à Amsterdam (NL), dans le cadre de l'équipe associée Epi-Nets. Epi-Nets s'intéresse à plusieurs applications des réseaux épidémiques non-structurés.

Axes de recherche

Ses activités de recherche s'étendent des limites théoriques des systèmes distribués aux protocoles pratiques et à l'implantation de systèmes large-échelle dynamiques. Elles tiennent compte des évolutions observées récemment :

  • La grande augmentation de la taille des systèmes, de leur distribution géographique et du volume des données
  • Le grand dynamisme de ces systèmes, dû à la versatilité et à la mobilité de leurs éléments et à leur connectivité restreinte.

Ces caractéristiques engendrent une grande incertitude, dont la maîtrise constitue notre objectif principal.

Applications : Vise à fournir un large éventail d'applications (des réseaux de contenus aux réseaux de capteurs, des systèmes de stockage à la voix sur IP, des systèmes de publish-subscribe aux bases de données génomiques). L'équipe focalise sa recherche sur deux domaines principaux : la gestion de l'information et la diffusion de l'information. Elle pense que de tels services constituent la base fonctionnelle de beaucoup d'applications distribuées dans deux contextes réseau importants pour elle : Internet et les réseaux de capteurs. Ces deux contextes offrent des comportements et des contraintes très différents, mais exigent clairement des solutions qui passent à l'échelle.

Afin de pouvoir réaliser cet objectif ambitieux, ASAP doit prendre en compte aussi bien les côtés théoriques que pratiques de l'informatique distribuée à large-échelle. Ainsi, l'équipe est organisée selon les thèmes suivants :

  • Modèles et abstractions pour la dynamique : Cette recherche est principalement menée par Achour Mostefaoui et Michel Raynal, avec les contributions de Marin Bertier et Anne-Marie Kermarrec dans leurs domaines de recherche spécifiques, dans la continuité des collaborations précédentes. Les résultats de ce thème sont par ailleurs directement utilisés dans les autres activités de l'équipe-projet. Les sujets de recherche dans ce thème incluent les modèles de calcul distribués, la calculabilité distribuée et les abstractions du calcul distribué.
  • La gestion de ressources à l'échelle de l'Internet : La gestion des ressources (de calcul, de données, d'événements, ou de bande passante) à large échelle demande des solutions complètement décentralisées. Leur recherche dans ce domaine se concentre sur la création des réseaux pair-à-pair afin de pouvoir fournir des fonctionnalités de gestion et de découverte de ressources. Cette recherche est menée par Anne-Marie Kermarrec, Fabrice Le Fessant, Erwan Le Merrer et Etienne Rivière.
  • Collecte et propagation de données dans les réseaux de capteurs : Dans ce domaine de recherche, récemment démarré, nous étudions l'utilisation des algorithmes pair-à-pair dans des systèmes de réseaux de capteurs. Ce domaine de recherche est en effet essentiellement étudié par la communauté réseau, alors que beaucoup de ces problématiques sont semblables à celles des systèmes répartis, comme la propagation de l'information, la découverte de ressources, etc. Cette recherche est menée par Marin Bertier, Yann Busnel, Anne-Marie Kermarrec, Erwan le Merrer, Aline Carneiro Viana.
Créée le : 01/07/07
Établissements de rattachement : Université de Rennes 1, Inria, INSA
Localisation : Rennes (35)

 

CIDRE

Responsable: Christophe BIDAN (interim)

Confidentialité, Intégrité, Disponibilité et Répartition...

Projet scientifique

(Page site web en anglais)

http://www.rennes.supelec.fr/ren/rd/cidre/?content=presentation

Domaines de recherche

(Texte en anglais)

In the field of security and distributed systems, the CIDRE team focuses mainly on the three following topics:

  • Intrusion Detection;
  • Privacy Protection;
  • Trust Management.

Have a look on: http://www.rennes.supelec.fr/ren/rd/cidre/?content=domains

Créée le : 01/07/2011
Établissement de rattachement : Université de Rennes 1, Inria, CNRS, CentraleSupélec
Localisation : Rennes et Cesson-Sévigné (35)

 

EMSEC

Responsable: Gildas AVOINE & Pierre-Alain FOUQUE

'EMbedded SEcurity and Cryptography'

L'équipe "Sécurité et Cryptographie Embarquées" (EMSEC) cible les questions de recherche liées à la sécurité des systèmes informatiques et électroniques embarqués. EMSEC s'intéresse en particulier à la cryptographie appliquée à la sécurité de l'information, des dispositifs physiques (carte à puce, RFID, FPGA, etc.) et des implémentations logicielles (téléphone portable, système embarqué, etc.). Les activités de recherche de l'équipe portent aussi bien sur la construction de mécanismes de sécurité que sur la conception de nouvelles méthodes d'attaque. Les activités sont organisées selon quatre niveaux, du plus théorique au plus pratique :

  • (1) Modèles et preuves de sécurité.
  • (2) Conception et attaques de briques élémentaires pour sécuriser les objets communicants (courbes elliptiques, protocoles d'authentification avec contrôle de proximité, chiffrement authentifié, méthodes de cryptanalyse par compromis temps-mémoire, etc.).
  • (3) Attaques d'implémentations et contremesures (attaques sur cartes à puce, tags RFID, smartphones, attaques physiques par canaux auxiliaires, forensique et rétro-ingénierie).
  • (4) Analyse de la sécurité de solutions embarquées réelles.
Création : Pré-équipe 23/09/14 - Équipe : 5/02/16
Établissements de rattachement : INSA Rennes, Université de Rennes 1, CNRS
Localisation : Campus de Beaulieu, Rennes

KERDATA

Responsable: Gabriel ANTONIU

Gestion de données réparties à de très grandes échelles, en particulier sur les clouds et les infrastructures post-pétaflopiques.

Créée le : Pré-équipe 15/05/12 ; Équipe : 01/07/12
Établissements de rattachement : Inria, Université de Rennes 1, INSA Rennes, ENS Rennes
Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES (35)

 

MYRIADS

Responsable: Christine MORIN

Conçoit et met en oeuvre des systèmes et des environnements pour la gestion autonome des services et des ressources dans des infrastructures distribuées virtualisées.

Créée le : Équipe 01/01/12
Établissement de rattachement : Inria, Université de Rennes 1, CNRS, INSA Rennes
Localisation : Campus de Beaulieu, Rennes (35)

 

Département: D2 - RÉSEAUX, TÉLÉCOMMUNICATION ET SERVICES

ADOPNET

Responsable: Xavier LAGRANGE

ADOPNET (Advanced Technologies for Operated Networks) contributes to the specification of architectures, protocols, control mechanisms, and monitoring mechanisms for the next generation networks. Our goal is to build networks that are flexible, adaptive, energy-efficient, secure, and able to deliver content on a large scale to various types of terminals. ADOPNET, in particular, addresses the convergence of access networks, the combination of radio and optical technologies, and adaptive software-based content delivery networks. ADOPNET research team succeeds to ATNET and REOP teams.

Fait suite aux équipes : ATNET et REOP

Créée le : 29 mai 2015
Établissements associés: Université Rennes 1, Institut Mines Telecom - IMT Atlantique

Localisation : Campus Brest Iroise / Rennes – Campus de Beaulieu / Cesson-Sévigné

CASA

Responsable: Frédéric GUIDEC

L'équipe CASA concentre son actitivé sur le support de la communication et des services dans les réseaux à connectivité partielle ou intermittente, et étudie notamment le potentiel de l'approche DTN (Delay/Disruption Tolerant Networking) dans cette optique.

Domaine de recherche

L'équipe CASA concentre son activité sur le support de la communication et des services dans les réseaux à connectivité partielle ou intermittente, et étudie notamment le potentiel du modèle de communication opportuniste (Opportunistic Networking) dans cette optique.
Une  partie  de  l'activité  de  l'équipe  consiste  à  concevoir  des protocoles  de  communication opportuniste, et à implémenter ces protocoles afin de les tester en conditions réelles.
Dans le même temps, l'équipe explore la façon dont des applications distribuées peuvent être conçues  et  implémentées  pour  fonctionner  dans des  réseaux  dont  les  caractéristiques  changent continuellement  et  de façon  imprévue.  Le  concept  d'algorithmique  opportuniste  (Opportunistic Computing) a été récemment introduit pour désigner un nouveau modèle de calcul distribué reposant exclusivement  sur  des  contacts pair - à- pair  non  planifiés  entre équipements  mobiles.  L'équipe  CASA s'efforce  de  contribuer  au  développement  de  ce modèle  en  proposant  des méthodes  et  outils intergiciels facilitant le développement d'applications distribuées opportunistes.

Research directions

  • Support for communications in Disconnected Mobile Ad Hoc NETworks (D-MANETs)
  • Communications in Disconnected Wireless Sensor Networks (D-WSN)
  • Support for distributed services in D-MANETs
  • Distributed applications for D-MANETs and trials in real conditions
  • Application fields: m-Health, tactical networking, social networks, robotics, maritime communication…
Créée le : 01/07/07
Établissements de rattachement : Université Bretagne Sud (UBS)
Localisation : Vannes (56) Campus of UBS

DIONYSOS

Responsable: Gerardo RUBINO

Analyse de sûreté de fonctionnement, d'interopérabilité et de performances de réseaux.

L'objectif principal est l'identification, la conception et la sélection d'architectures réseaux pour les services communicants, ainsi que le développement de méthodes de calcul et d'outils mathématiques pour la réalisation de ces tâches. Ces objectifs donnent lieu à deux champs de recherche assez complémentaires : les aspects qualitatives (ex. test de protocoles) et les aspects quantitatives qui sont nécessaires pour un dimensionnement correct des architectures réseaux et des services associés (performance, sûreté de fonctionnement, QdS, QdE).

Axes de recherche

  • L'équipe s'intéresse aux problèmes liés à l'évaluation des systèmes communicants complexes par l'utilisation de techniques analytiques, numériques et de type Monte Carlo, en évaluation des performances et de la sureté de fonctionnement. Concernant la simulation, ses activités ont pour objectif principal le développement de nouvelles techniques d'estimation et l'analyse des propriétés de ces méthodes. L'équipe est également active dans le domaine des techniques de type Quasi-Monte Carlo. Concernant les approches analytiques pour l'étude de systèmes Markoviens, ils trvaillent sur l'analyse des (très) grands modèles, sur l'analyse en transitoire de ces processus stochastiques, et sur l'analyse de certains modèles continus (fluides) ou hybrides (continus et discrets). Par ailleurs, ils effectuent des travaux sur les problèmes de tarification des réseaux.
  • DIONYSOS une activité spécifique sur l'évaluation « directe » (par opposition à l'analyse au travers de modèles) des systèmes communicants, du point de vue qualitatif et également quantitatif. Dans le premier cas, les travaux portent sur les tests d'interopérabilité des composants (matériels et logiciels) du protocole IPv6. Dans le second cas, le but est l'évaluation automatique de la qualité perçue des communications multimédias (uni-)directionnelles ou bi-directionnelles, audio ou vidéo, en différé ou en temps réel) sur Internet (le composant principal de la Qualité d'Expérience, QoE).
  • Du point de vue des réseaux, ils travaillent sur la définition d'architectures pour réseaux optiques (réseaux d'accès et de cœur), et sur les systèmes sans fil, et plus précisément, sur la gestion de la mobilité (orientée fiabilité) et celle de l'énergie dans les réseaux de capteurs. De plus, leurs activités sur la QoE sont appliquées dans la conception d'architectures P2P, et particulièrement sur les protocoles de création de réseaux de contenu (Content Delivery Networks).
Créée le : 01/01/2013
Établissement de rattachement : Université de Rennes 1, Inria
Localisation : Rennes (35)

 

OCIF

Responsable: Nicolas MONTAVONT

Protocoles Réseaux et Architectures pour les Technologies Innovantes de Communication.Travaille sur les architectures, les protocoles et le contrôle du réseau.

Le but de ce projet est de définir, d’évaluer et de valider les architectures protocolaires liées à l’Internet des Objets, pour intégrer et faire évoluer des modèles de réseaux existants. Le réseau Internet a démontré au cours des années ses capacités d’évolution, d’un réseau universitaire permettant de tester les concepts de datagramme à grande échelle, il est devenu le protocole universel pour interconnecter les équipements informatiques. L’architecture, représentée sous la forme d’un sablier, conduit à un protocole simple a mettre en œuvre facilitant le relayage, l’interconnexion des réseaux, l’adaptation des applications et le portage relativement facile sur les couches basses, tout en étant indépendant.

Plusieurs travaux ont cherché à faire évoluer l’architecture de l’Internet soit de manière disruptive, plus connue sous le nom de Clean Slate, soit de manière plus incrémentale. Cette capacité d’évolution est en grande partie bloquée par les contraintes induites par la gestion de la pénurie d’adresses ou les mécanismes de sécurité comme les pare-feux. Contrairement à l’approche clean-slate qui, en redéfinissant complètement de nouvelles architectures, conduisait à reconstruire ex nihilo les architectures du réseau, nous considérerons une approche plus évolutive, compatible avec l’existant, mais n’interdisant pas des ruptures architecturales quand celles-ci sont nécessaires.

Le but de cette architecture est double : permettre l’échange d’informations entre deux équipements quelconques, mais également introduire les briques architecturales qui, à tous les niveaux, permettront également de contrôler les échanges possibles. L’Internet des objets, les transports intelligents ont montré les limites du modèle actuel, tant au niveau de la gestion de la mobilité, la création de réseaux spontanés, de la prise en compte de contraintes énergiques que de l’introduction de contraintes strictes liées à la sécurité des services et à leur confinement.

Domaines de recherche

Le projet OCIF peut se découper en trois domaines de recherche autour du protocole IP et en deux domaines applicatifs. Ces derniers permettent de définir les besoins et les contraintes des réseaux Internet du futur et également de terrain d’expérimentation pour valider les concepts développés.

Les domaines de recherche sont:

  • L’architecture de l’Internet: définir les évolutions architecturales de l’Internet, en prenant en compte les stratégies des différents acteurs
  • Auto-configuration: mesh, réseau domestiques, mobilité
  • Confinement

Les domaines applicatifs sont:

  • Gestion de l’Energie
  • Transport Intelligent
Création : 01/01/12
Établissements de rattachement : Institut Mines Telecom - IMT Atlantique, CNRS
Localisation : Campus de Cesson-Sévigné (35)

TACOMA

Responsable: Jean-Marie BONNIN
Site WEB:
TAngible COMputing Archtectures
Les membres de l’équipe TACOMA s’intéressent à deux types de petits objets : les étiquettes électroniques ou RFID, et les capteurs communicants (appelés également nœuds de capteurs). Ces technologies amènent plusieurs ruptures déterminantes : il s’agit de dispositifs intelligents et communicants simples, peu onéreux, faciles à « enfouir » dans l’environnement. Autonomes électriquement, on peut même les considérer durables dans le cas des RFID passifs. Certes, leur puissance et capacité de traitement sont faibles, mais néanmoins suffisantes pour connecter de manière massive les objets réels à des environnements intelligents. Si ces technologies ouvrent de grands espoirs pour l’informatique diffuse et l’Internet des objets, elles posent néanmoins des défis difficiles quand on les envisage dans ce cadre.
 
Fait suite à l'équipe :  ACES
Créée le : Pré-équipe 01/01/14
Établissements de rattachement : Inria, Université de Rennes 1
Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES (35)

Département: D3 - ARCHITECTURE

GRANIT

Responsable: Olivier BERDER

Même les plus petits capteurs sont maintenant en mesure d'envoyer leurs données sur ce qu'on appelle l'Internet des objets (Internet of Things), de telle sorte que chaque utilisateur dans le monde pourrait les atteindre. Cependant, plus nous déployons de capteurs, moins nous souhaitons changer les batteries! Dans un tel contexte, l'objectif de l'équipe de GRANIT est de concevoir des algorithmes et des architectures de systèmes de transmission capables de s'adapter à leur environnement, comme le canal de propagation, le trafic ou la topologie du réseau, tout en respectant les exigences en termes de débit, de fiabilité, de latence et surtout la durée de vie des systèmes concernés. 

Création Pré-équipe : 5/01/15 ; Équipe : 04/12/15
Établissement de rattachement : Université de Rennes 1, CNRS
Localisation : Campus de Lannion (22)

PACAP

Responsable: Erven ROHOU

Pushing Architecture and Compilation for Application Performance

L'équipe de recherche Pacap s'intéresse à la performance des systèmes informatiques. S'appuyant sur l'expertise de ses membres, Pacap s'attache à concevoir de nouvelles techniques liées à la compilation, à la manipulation de programmes au format binaire, et à la microarchitecture, ainsi qu'aux aspects transversaux comme la tolérance aux fautes, la sécurité, et l'efficacité énergétique.

Fait suite à l'équipe :  ALF
Créée le : 16/09/2016
Établissement de rattachement : Inria, Université de Rennes 1
Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES (35)

 

CAIRN

Responsable: Olivier SENTIEYS

Systèmes sur puce reconfigurables : architectures, algorithmes et compilation.

Étudie l'architecture des systèmes sur puces intégrant des accélérateurs de calcul dédiés ou reconfigurables, tant d'un point de vue des concepts matériels et logiciels que des méthodes de conception ou de synthèse de haut-niveau.

L'équipe CAIRN a pour objectif d'étudier l'architecture des systèmes sur puces intégrant des accélérateurs de calcul dédiés ou reconfigurables, tant d'un point de vue des concepts matériels et logiciels que des méthodes de conception, de la compilation ou de la parallélisation automatique.

Les contraintes de performance et d'efficacité énergétique des systèmes embarqués actuels nécessitent l'utilisation massive d'accélérateurs matériels dédiés associés aux architectures plus classiques de multi-processeurs sur puce. Dans Cairn, nous favorisons l'utilisation de matériel reconfigurable, i.e. des structures matérielles dont l'organisation peut changer avant ou même pendant l'exécution. Ces systèmes sur puce reconfigurables offrent de hautes performances à un faible coût énergétique, tout en préservant un fort niveau de flexibilité. Le groupe étudie ces systèmes sur puce selon trois angles: (i) l'invention et la conception de nouvelles architectures reconfigurables en mettant l'accent sur la conception d'opérateurs flexibles, la gestion de la reconfiguration dynamique et la faible consommation d'énergie. (ii) le développement de flots de conception (compilation, parallélisation, synthèse matérielle) depuis des spécifications de haut niveau. (iii) l'interaction algorithmes - architectures pour nos principaux domaines d'application (communications sans fil et optique, réseaux de capteurs sans fil, vidéo et sécurité).

Axes de recherche

  • Conception d'architectures reconfigurables et d'accélérateurs matériels
    • Conception et gestion des architectures reconfigurables
    • Architectures reconfigurables pour le codage vidéo
    • Architectures ultra-faible consommation
    • Arithmétique des ordinateurs
    • Matériel et logiciel pour la cryptographie et la sécurité
  • Compilation et synthèse pour plateformes reconfigurables 
    • Analyse et transformations de programmes selon le modèle polyédrique
    • Augmentation du jeu d'instructions d'un processeur embarqué
    • Conversion automatique virgule flottante vers virgule fixe
    • Méthode de conception pour la radio reconfigurable
  • Interaction algorithmes architectures
    • Communications optiques à très haut débit
    • Réseaux de capteurs sans fil
    • Protocoles coopératifs pour les réseaux sans fil
Créée le : 01/01/2009
Établissements de rattachement : Université de Rennes 1, Inria, CNRS, ENS Rennes
Localisation : Rennes (35) et Lannion (22)

 

Département: D4 - LANGAGE ET GÉNIE LOGICIEL

ARCHWARE

Responsable: Flavio OQUENDO

Thème : Architecture logicielle / Software Architecture: languages, processes and tools for architecting evolving software

L'architecture logicielle fournit l'abstraction pour rigoureusement concevoir, développer et évoluer les systèmes logiciels intensifs. C'est la pierre angulaire pour apprivoiser la complexité du système et se soumettre aux exigences d'extra-fonctionnelles. L'équipe développe des langues innovantes et sonores, des processus et des outils pour la création de logiciels en constante évolution. Le projet principal de l'équipe se concentre sur les défis scientifiques et techniques soulevés par la conception de "systèmes de systèmes" (SoS).

Axes de recherche

Texte en anglais

The challenges raised by architecting Systems-of-Systems are:

  • Suitable architectural abstractions for formulating the architecture and re-architecture of SoS;
  • Appropriate formalism and underlying computational models;
  • Supporting mechanisms to construct, manage and evolve SoS driven by architecture descriptions, while resiliently enforcing their correctness, effectiveness and efficiency.
Créée le : 1er Janvier 2012
Établissement de rattachement : Université de Bretagne Sud (UBS)
Localisation : Vannes (56)

CELTIQUE

Responsable: Thomas JENSEN

Certification de logiciel par analyse sémantique
Le programme de recherche de l'équipe Celtique vise à proposer des méthodes de certification sémantique de logiciels à l'aide d'analyse sémantique. Les techniques d'analyse sémantique permettent d'obtenir une description approchée du comportement d'un logiciel (valeurs et relations en tre entités numériques, flot de contrôle, état de la mémoire). La certification de logiciel peut s'appuyer sur cette information, d'une part pour générer des données de test et d'autre part pour construire des certificats, prouvant formellement que le logiciel respecte une propriété donnée. Cela permet notamment de sécuriser le code mobile destiné à être télé-chargé sur des ordinateurs, des PDA, etc.

Axes de recherche

Analyse de programmes par interprétation abstraite. Interaction entre analyse statique et procédures de décision. Extraction de certificats de logiciels Preuve formelles et certification d'outils d'analyse sémantique

Relations industrielles et internationales

Participant au projet européen MOBIUS sur la sécurité de code mobile Coordonnateur de plusieurs projets ANR (RAVAJ, CAVERN, DECERT) qui portent sur l'analyse et le test de logiciel Participant à un projet industriel pour le compte de la SGDN sur la construction d'une machine virtuelle JAVA sécurisée.

Créée le : 01/07/2009
Établissement de rattachement : Université de Rennes 1, Inria, INSA Rennes, ENS Rennes
Localisation : Rennes (35)

DIVERSE

Responsable: Olivier BARAIS (Université Rennes 1)

DIVERsity-centric Software Engineering (texte en anglais)

Our main objective is to automatically compose and synthesize software diversity from design to runtime to address unpredictable evolutions of software intensive systems. We address this objective through 4 main research axis: software language engineering, software variability, software adaptation and software diversification.

Axes de recherche

The research in DiverSE is organized around 4 research axis:

  • Software Language Engineering to handle the diversity of languages used by the stakeholders involved in the construction of software intensive systems
  • Software Product Lines to address the diversity of features required by the different customers of these systems
  • Distributed architecture and deployment to handle the diversity of runtime environments in which software has to run and adapt
  • Software diversity and testing to enhance the resilience of software.

These four axis share and leverage the scientific and technological results developed in the area of model-driven engineering in the last decade. This means that all our research activities are founded on sound abstractions to reason about specific aspects of software systems, compose different perspectives and automatically generate parts of the system.

Fait suite à l'équipe : TRISKELL
Créée le : 01/07/2014
Établissements de rattachement : Université de Rennes 1, Inria, INSA Rennes
Localisation : Rennes (35)

HYCOMES

Responsable: Benoît CAILLAUD
Site WEB:

Modélisation hybride et conception par contrats pour les systèmes embarqués multi-physiques

Domaine scientifique et thématique de recherche

Les travaux de l’équipe Hycomes s’articulent autour d’une application : l’ingénierie des systèmes cyber-physiques (cyberphysical systems en anglais), combinant modèles physique et logiciel. Deux axes de recherche sont privilégiés :

  1. la modélisation et la simulation des systèmes hybrides, combinant des dynamiques en temps continu et en temps discret ;
  2. les méthodes de conception par contrats pour les systèmes cyber-physiques.

Les travaux de l’équipe répondent aux objectifs suivants :

  • La conception de langages de modélisation des systèmes hybrides permettant un style de modélisation proche de la physique ;
  • Le développement de techniques de simulation fidèles, permettant de simuler des modèles avec une sémantique garantie ;
  • La conception de techniques de compilation des langages hybrides permettant la compilation séparée et améliorant la réutilisabilité des modèles de composants ;
  • L’utilisation de techniques de raisonnement par contrats, permettant d’exprimer et de vérifier, par des méthodes compositionnelles, les cahiers des charges de systèmes cyber-physiques.
Création le : Pré-équipe : 01/07/13, Équipe : 30/06/15
Établissement de rattachement : Inria & CNRS
Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES (35)

LogicA

Responsable: Sophie PINCHINAT

Logic and Applications

(texte en anglais)

Overview

Nowadays, many of our daily activities which were in the past performed in the ‘real’ world and in interaction with other humans, are carried out in a digital world in interaction with non-human ‘agents’: classic examples are e-commerce, e-voting, e-banking, e-government, etc. . . This transposition of some of our activities into the digital world already plays an important role in our everyday life. This transposition is expected to develop in the future, which is certainly desirable in order to harmonize the rate at which our society evolves. This large picture exhibits an urgent need for both taming already existing e-activities and assisting the birth of new ones.

Existing e-activities, such as e-voting, e-commerce, e-banking, e-government etc. rely on a combination of numerous technologies either at the physical/hardware level or at the digital/software one. The nature of interaction between different services that form the whole application is very complex and leads to critical issues regarding its quality that the research community together with industry try to resolve. Among the main issues, we can mention privacy, legal process, correction of the functionalities. Also, the growing development of applications to support e-activites urges the designers to elaborate methodologies that would allow them to exploit adaptability or re-usability of existing services.

Whichever issue can be picked, rigorous settings are required in order to make evidence of the correctness, the quality, the robustness, etc. of the existing products.

Moreover, some sectors of activity currently suffer from a lack of connection with the digital world: typically, legal processes are very far from being computerized or even computer-assisted, nor are our abilities to remote control some domestic processes such as closing roller blinds when a storm is forecast, and so on. We believe that the afore-mentionned rigorous settings should help in designing new e-activities that support underdeveloped domains currently operated by hand.

The Logica Project lies in this will to bring out the capabilities to rigorously analyze or design the functionalities of services in e-activities, with a focus on interaction issues from a logical perspective.

Research directions

The project gathers experts in logic who aim at contributing in the development of logical theories to provide a solid framework to analyze and design applications for e-activities. We propose three main actions which contribute to this aim:

  • Logics and Interaction
  • Practical applications
  • Disseminating logic
Créée le : Pré-équipe 01/01/13 ; Équipe 03/07/15
Établissement de rattachement : Université de Rennes 1, ENS Rennes
Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES (35)


 

PASS

Responsable: Antoine BEUGNARD

Le projet Pass défend qu'une approche de conception combinant des modèles de produit et des modèles de processus de développement (1) facilitera radicalement la conception et le développement des systèmes logiciels adaptables et (2) améliorera leur qualité. Le projet vise à étudier les processus de développement et de modèles de produit avec un modèle original de composants afin d'améliorer ses caractéristiques d'adaptation et d'avoir un meilleur contrôle sur ses propriétés non fonctionnelles.

Équipe créée depuis le : 1er janvier 2012
Établissement de rattachement : Institut Mines Telecom - IMT Atlantique
Localisation : Campus de BREST (29)

SUMO

Responsable: Eric FABRE

SUpervision of large MOdular and distributed systems

L'équipe Sumo s'intéresse aux méthodes formelles, et notamment aux systèmes concurrents, pour modéliser, analyser et superviser de grands systèmes répartis (ou modulaires). L'accent est mis sur les aspects quantitatifs de ces modèles : le temps, les probabilités, les couts, et la combinaison de ces aspects. Avec ces ingrédients, de nombreux problèmes deviennent trop complexes a traiter, voire indécidables. Nous nous intéressons donc a la fois a mieux comprendre les frontières d'indécidabilité, et a la conception de technique de résolution approchée efficaces, s'inspirant en particulier d'approches classiques en electrical engineering pour le traitement de grands systèmes stochastiques. Un point fort de l'équipe Sumo est de rassembler des compétences venant des méthodes formelles (modélisation et vérification), des systèmes à évènements discrets (théorie du contrôle et du diagnostic), des modèles de la concurrence, mais aussi du traitement du signal. Plusieurs domaines d'application sont envisagés : la gestion des réseaux de télécommunications, la supervision de centres de données, la fusion de ces deux domaines (via les Software Defined Networks par exemple), mais aussi la modélisation et la vérification de services webs, ou encore des applications plus spécifiques dans le domaine des systèmes embarques ou de la bio-informatique.

Créée le : Pré-équipe 16/10/14, Equipe : 01/01/15
Associated establishments:  Inria, Université de Rennes 1, CNRS
Localisation: Campus de Beaulieu, RENNES (35)

 

TAMIS

Responsable: Axel LEGAY

Threat Analysis and Mitigation for Information Security (Ex-Estasys)

L'équipe TAMIS développe des techniques d'attaque (sécurité offensive, EM, side channel, malware ...) et de défense (test, vérification formelle, ...) qui ont pour objectif de sécuriser des systèmes complexes.

 

Créée le : 01/01/16
Établissements de rattachement :  Inria, CNRS

Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES

 

TEA

Responsable: Jean-Pierre TALPIN
Site WEB:
Tim, Events and Architectures

L'architecture logicielle est un artefact de conception au croisement de plusieurs points de vue systèmes: il s'agit de logiciel, embarqué sur une architecture matérielle, connecté à l'environnement physique au moyen de capteurs et d'actuateurs. Le temps se perçoit de manière différente depuis chacun de ses points d'observation: il est discret et événementiel dans le logiciel, discret et temporisé (périodique, multi-périodique) dans le matériel, continu en physique. De plus, les langages de modélisation et de programmation usuellement utilisé pour spécifier les composants logiciels, matériels et physiques d'un système altèrent significativement cette perception du temps.  Habituellement, la représentation, le calcul, la mesure du temps est spécifique à un point de vue, à la résolution d'un problème de conception particulier: la simulation, le profilage, la controlabilité, l'analyse de performances, d'ordonnançabilité, la parallélisation, ou le prototypage virtuel.  Le but du projet TEA (temps, événements et architectures) est de définir un cadre sémantique et analytique permettant de raisonner  sur le temps dans les systémes puis de mettre en pratique ces résultats en revisitant l'état de l'art en analyse, en vérification et en synthèse, mettant à profit la compositionalité obtenue.

 
Fait suite à l'équipe :  ESPRESSO
Créée le : 01/01/14
Établissements de rattachement : Inria, CNRS
Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES
 

Département: D5 - SIGNAUX ET IMAGES NUMÉRIQUES, ROBOTIQUE

LAGADIC

Responsable: François CHAUMETTE

Asservissement visuel en robotique, vision et animation.
L'objectif de l'équipe est de modéliser et d'élaborer des stratégies de perception et d'action autour des techniques d'asservissement visuel pour des applications dans tous les secteurs de la robotique, en vision par ordinateur, réalité augmentée, animation virtuelle et cogniscience.
LAGADIC dispose d'un parc robotique constitué d'un robot manipulateur, d'une cellule de vidéosurveillance, d'un robot mobile, et, en commun avec l'équipe-projet VISAGES, d'un robot médical.

Créée le : Équipe 06/12/04
Établissement de rattachement : Inria, Université de Rennes 1, CNRS, INSA Rennes
Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES (35)

 

OBELIX

Responsable: Sébastien LEFEVRE

(texte en anglais)

The overall objective of the team is the processing of complex images for environmental purposes. In such a context, available data form a massive amount of multidimensional (multi- or hyperspectral) noisy observations with high spatio-temporal variability. While understanding these data stays very challenging, environmental systems always come with some additional knowledge or models which are worth being exploited to achieve environment observation. Finally, whatever the task involved (e.g., analysis, filtering, classification, clustering, mining, modelling, …), specific attention has to be paid to the way results are provided to the end-user, helping them to benefit from their added value.

Créée le : 29/05/15
Établissements de rattachement : CNRS, Université Bretagne Sud
Localisation : Campus Vannes - UBS

 

PANAMA

Responsable: Rémi GRIBONVAL

Parcimonie et Nouveaux Algorithmes pour le Signal et la Modélisation Audio.
A l’interface entre modélisation audio et traitement du signal mathématique, l’objectif global de l’équipe-projet PANAMA est de développer des techniques algorithmiques efficaces aux fondations mathématiques solides pour modéliser, aquérir et traiter des signaux de grande dimension, avec un fort accent sur les données acoustiques.

Axes de recherche

- modélisation et représentations parcimonieuses,
- analyse robuste de scènes acoustiques,
- structuration automatique et traitement de contenu audio à grande échelle.
 
Créée le : Pré-équipe 07/12/12 ; Équipe 01/01/13
Établissement de rattachement : Inria, Université de Rennes 1, CNRS
Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES (35)

SIROCCO

Responsable: Christine GUILLEMOT

L’objectif de l’équipe-projet SIROCCO est de concevoir des algorithmes dans les domaines de l’analyse, modélisation, représentation, compression et communication de données visuelles (images , vidéo 2D, 3D). Les activités de recherche de l’équipe sont ainsi structurées selon les axes suivants :

  • Analyse et modélisation pour représentation compacte et navigation dans de larges volumes de données
  • Représentation et compression
  • Traitement distribué et communication robuste

Ces thèmes de recherche sont à la frontière entre la vision par ordinateur, le traitement du signal, le codage et la théorie de l’information. En termes de domaines d’application, le projet vise principalement les applications vidéo en réseau comme la TV3D, les réseaux de capteurs multi-caméras, l’imagerie satellitaire et médicale.

Création le : Pré-équipe 19/12/11, Équipe 01/01/12
Établissement de rattachement : Inria, Université de Rennes 1, CNRS
Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES (35)

 

VISAGES

Responsable: Christian BARILLOT

Vision, Action et Gestion d'informations en Santé
L'équipe de recherche se consacre au développement de nouveaux algorithmes de traitement d'images médicales et de systèmes d'aide aux interventions guidées par l'ordinateur ; cela prend en compte des aspects de fusion d'images (recalage et visualisation), de segmentation et d'analyse d'images, ou encore de gestion d'informations relative à l'image en santé. Dans ce vaste domaine, leurtravail est principalement concentré sur des applications cliniques et pour la plupart sur des applications traitant de pathologies liées à la tête et au cerveau.

Créée le :04/07/05
Établissements de rattachement : Inria, Université de Rennes 1, CNRS
Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES (35)

 

Département: D6 - MEDIA ET INTERACTIONS

EXPRESSION

Responsable: Pierre-François Marteau, PR UBS

Expressiveness in Human Centered Data/Media

Le projet de recherche de l’équipe EXPRESSION cible l’étude des données produites par l’homme (en particulier langagières) et véhiculées par différents médias : le geste ou le mouvement, la parole et le texte. Ces données présentent une complexité intrinsèque caractérisée par  l’imbrication de caractéristiques multidimensionnelles et séquentielles. En outre, ces caractéristiques appartiennent à des niveaux de représentation différents et souvent hétérogènes. Certaines d’entre elles sont symboliques(par exemple, des mots, des phonèmes, etc.) tandis que d’autres sont numériques(par exemple, des positions, des angles, des échantillons sonores).
Au sein de cette complexité, les données langagières au sens large intègrent des modèles structurels latents sur lesquels le sens se construit, l’expressivité et l’acte de communication émergent. Appréhender cette expressivité, et plus généralement la variabilité liée au style, dans les séries temporelles multidimensionnelles, les données séquentielles ou encore les structures linguistiques est le principal défi proposé par l’équipe EXPRESSION. Cet objectif conduit à étudier les questions de représentation et de caractérisation de la variabilité et de l’expressivité dans les données humaines, en particulier pour tenter d’identifier des formes invariantes et améliorer la caractérisation ou l’extraction de classes d’expression.

Axes de recherche

Fait suite aux équipes :  CORDIAL et SEASIDE
Créée le : Pré-équipe 13 janvier 2014 ; Équipe 6 février 2015
Établissement de rattachement : Université de Bretagne Sud (UBS) & Université de Rennes 1 
Localisation : Campus de Vannes (56) dans les locaux de l'UBS, et Campus de Lannion (22) dans les locaux de l'ENSSAT

HYBRID

Responsable: Anatole LÉCUYER

Les recherches d’Hybrid s’inscrivent dans le domaine de la réalité virtuelle et de l’interaction 3D avec des environnements virtuels. Nous souhaitons inventer de nouvelles techniques d’interaction 3D basées sur plusieurs entrées de l’utilisateur, en exploitant à la fois son activité motrice (capture de mouvement et interfaces haptiques) et son activité mentale (interfaces cerveau-ordinateur).

Création : 01/07/13
Établissement de rattachement : Université de Rennes 1, Inria, INSA Rennes
Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES (35)

 

INTUIDOC

Responsable: Eric ANQUETIL (Professeur INSA Rennes)

Les thèmes de recherche d'IntuiDoc concernent la communication écrite et l'ingénierie des documents sous divers aspects: analyse, reconnaissance, composition, interprétation et interaction graphique/gestuelle homme-document. Cette recherche porte sur l'écriture manuscrite et les documents sous différentes formes : manuscrit, formulaire imprimé, en-ligne (composition tactile et stylet sur tablette), graphiques, images, documents hétérogènes, etc.

La feuille de route de l'équipe IntuiDoc est à la frontière de plusieurs axes de recherche : Reconnaissance des formes, Machine-Learning, interaction homme-machine, usages et e-éducation. L'objectif est d'explorer les nouveaux défis scientifiques du domaine de l'Interaction Homme-Document avec un focus particulier sur l'apprentissage interactif, incrémental et évolutif en s’appuyant sur l'intégration de l'utilisateur dans tous les processus d'analyse et de prise de décision.

Aujourd'hui, quatre grands axes scientifiques émergent, sous-tendus par des partenariats solides avec des laboratoires et entreprises nationaux et internationaux:

  • Apprentissage incrémental à la volée de gestes 2D (tactile et stylet sur tablette) et 3D (Kinect, Leap Motion);
  • Composition, Analyse et Interprétation à la volée de dessin, d'esquisse et d'écriture manuscrite avec une tablette stylet pour l’e-éducation (Digital Learning);
  • Apprentissage interactif de la structure de documents sans vérité terrain;
  • Analyse de collection de documents pour le domaine du Big-Data.
Créée le : 07/11/11
Établissement de rattachement : Université de Rennes 1 ; INSA Rennes
Département : D6  - Média et interactions
Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES (35)

 

LINKMEDIA

Responsable: Guillaume GRAVIER

Création et exploitation de liens explicites dans les collections multimédiaslogo Linkmedia

Un des défi du multimédia aujourd'hui est celui de la sensibilité au contexte (context awareness), i.e., décrire et exploiter des documents dans leur contexte (contexte d'une collection, contexte social, etc.).
Dans ce cadre, l'idée fondatrice de LinkMedia est celle du liage multimédia par le contenu afin de permettre des applications multimédias plus performantes et des nouveaux services innovants. En s'appuyant sur le contenu lui-même, nous cherchons à crér des liens explicites entre fragments multimédias à différents niveaux : au niveau du signal, e.g., motifs répétés ; au niveau sémantique, e.g., même sujet, même histoire ; au niveau paradigmatique, e.g., une explication, une réaction.

Les travaux de LinkMedia portent sur plusieurs problèmes fondamentaux en lien avec les collections multimédias structurées par des liens.

Axes de recherche

Avec l'objectif global de collections multimédias structurées en contexte par des liens, LinkMedia a pour objectif de développer les fondements méthodologiques, scientifiques et techniques pour créer, décrire et exploiter des liens multimédias dans des grandes collections de données. Les activités de recherche s'organisent autour de trois axes majeurs, à savoir

  1. 1. découverte non supervisée de motifs ? améliorer l'indexation multimédia pour la comparaison efficace, développer des algorithmes de découverte de motifs sur des données massives, prorposer des techniques d'interprétation et d'exploitation des motifs
  2. 2. description et structuration ? améliorer les techniques de modélisation et d'interprétation des contenus, développer les approches structurées et guidées par les données, étudier la sécurité des algorithms face au piratage et à la protection de la vie privée
  3. 3. liage et usages ? proposer des approches pou la création et l'explication de liens sémantiques et paradigmatiques, étudier l'impact des liens sur les usages existants, repenser les solutions technologiques dans un contexte de collection structurée.
Fait suite à l'équipe :  TEXMEX
Créée le : Equipe 01/07/14
Établissement de rattachement : Inria, Université de Rennes 1, CNRS, INSA Rennes
Localisation : Campus de Beaulieu RENNES (35)

 

MIMETIC

Responsable: Franck MULTON

Analyse-Synthèse d'une approche de simulation humaine virtuelle

(texte en anglais)

The main objectives of MimeTIC are to:

  • Address the complexity of real human motions
  • Simulate realistic motions, behaviors and interactions of virtual humans
  • Demonstrate that VR enables better motion understanding and simulation

To reach these objectives, our research is organized into three main axes:

  • Motion analysis: designing innovative protocols and models to enhance knowledge on motion control for complex tasks
  • Autonomous virtual humans: simulating realistic autonomous virtual humans that can interact with their virtual environment as real  humans would do in the same situation
  • Physical activity in virtual reality: using autonomous virtual humans to carry-out experiments on real humans and modifying experimental condition by changing the virtual environment models to improve fundamental knowledge and train people to complex motor skills
Création: 31/05/13 , Équipe : 01/01/14
Établissement de rattachement : University of Rennes 1, Inria, ENS Rennes
Localisation: Campus de Beaulieu, RENNES (35)

 

PERCEPT

Responsable: Olivier LE MEUR & Rémi COZOT (MCF, Université de Rennes 1)

Comportement visuel de différentes populations

 

text Soon

 

 

Fait suite à l'équipe :  FRVSENSE
Créée le : Pré-équipe 24 avril 2017
Établissement de rattachement : Université de Rennes 1 
Localisation : Campus de Beaulieu, Rennes (35)

 

Département: D7 - GESTION DES DONNÉES ET DE LA CONNAISSANCE

DRUID

Responsable: David GROSS-AMBLARD & Arnaud MARTIN

DRUID propose des modèles et des algorithmes pour la gestion et la qualification de données incertaines, participatives, interconnectées et massives (réseaux sociaux, réseaux de capteurs, flux Web, crowdsourcing, ...).

 

Créée le : 26/09/2014
Établissement de rattachement : Université de Rennes 1
Localisation : Rennes (35) et Lannion (22)

 

DYLISS

Responsable: Anne SIEGEL

Dynamics, Logics and Inference for biological Systems and Sequences
Le but du projet est de modéliser les acteurs clés de processus d'adaptation biologiques, en utilisant des systèmes formelles pour structurer et combiner les informations issues de données génomiques et physiologiques.

Créée le : 1er juillet 2013
Établissements associés: INRIA, Université de Rennes 1, CNRS

Localisation : Rennes – Campus de Beaulieu

 

GENSCALE

Responsable: Dominique LAVENIER

Scalable, Optimized and Parallel Algorithms for Genomics.
Les recherches de l'équipe GenScale se concentrent sur les traitements des données génomiques à grande échelle. D'un point de vue informatique, il s'agit de concevoir des algorithmes qui optimisent les temps d'exécution, qui minimisent l'espace mémoire et qui se déploient sur des calculateurs parallèles.

Créée le : 1er janvier 2013
Établissement de rattachement : Université de Rennes 1, CNRS, Inria, ENS Rennes
Localisation : Campus de Beaulieu - Rennes

 

LACODAM

Responsable: Alexandre TERMIER (UR1)

Large Scale Collaborative Data Mining

Le but de l’équipe LACODAM est de faciliter considérablement le processus visant à expliciter du sens à partir de grandes quantités de données, soit en dérivant de nouvelles connaissances, soit pour prendre de meilleures décisions. Actuellement, ce processus est en grande partie manuel et s’appuie sur la compréhension du domaine par l’analyste, sur les données disponibles et sur une pléthore de d’outils informatiques complexes. Nous visons une nouvelle génération d’approches de l’analyse des données où les différentes manières de découvrir la structure sous-jacente des données sont explorées de manière automatique, et où seules les structures les plus pertinentes sont présentées à l’analyste. Une telle notion de pertinence dépend fortement de la connaissance du domaine et des propres connaissances de l’analyste : ce type de connaissances occupera une place centrale dans notre approche. Les solutions que nous envisageons requièrent de combler le fossé entre les techniques de fouille de données et les approches provenant de l’intelligence artificielle, à la fois pour prendre en compte la connaissance du domaine de manière générique et pour introduire des techniques de raisonnement formel dans les workflows de découverte de connaissances. De plus, afin d’acquérir le plus de connaissances possible, nous nous intéressons aux approches basées sur les communautés, s’adressant aux communautés d’analystes et de praticiens travaillant sur un domaine particulier et partageant ensembles de données, connaissances et résultats, et mettant à la disposition de la communauté des retours d’expérience.

Fait suite à l'équipe : DREAM
Création : Pré-équipe 01/01/16 - Équipe : 01/11/17
Établissement de rattachement : Inria, Université de Rennes 1, INSA Rennes
Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES (35)

 

SemLIS

Responsable: Sébastien FERRÉ (Univesité de Rennes1)

SemLIS = Semantics, Logics, and Information Systems (for Data-User Interaction)

Le principal objectif de l'équipe SemLIS est de redonner aux utilisateurs le pouvoir sur leurs données. Elle vise à faciliter l'intéraction données-utilisateurs en rendant les utilisateurs plus autonomes et agiles, en fournissant flexibilité et expressivité, et en même temps contrôle et confiance dans le système d'informations. Celui-ci doit aider les utilisateurs dans la représentation sémantique de données hétérogènes, et dans l'acquisition collaborative de connaissances du domaine. Les fondements scientifiques de l'équipe sont les logiques et langages formels pour la représentation de connaissances et le raisonnement sur ces connaissances, le Web sémantique, les systèmes d'information, le traitement de la langue naturelle, la fouille de données symboliques et l'intéraction données-utilisateurs. Une idée centrale est la réconciliation entre la puissance des langages formels et l'utilisabilité des langages naturels et de l'intéraction. Sur le plan des applications, le focus sera mis sur les sciences sociales et la business intelligence.

Fais suite à l'équipe : LIS (01/01/07)
Créée le : 16/09/2016
Établissements de rattachement : Université Rennes 1, INSA Rennes

Localisation : Campus de Beaulieu, RENNES (35)

 

SHAMAN

Responsable: Olivier PIVERT

A Symbolic and Human-centric view of dAta MANagement.
Les thèmes de recherche de l'équipe sont :

  • l’interrogation flexible et coopérative de bases de données (requêtes à préférences, calcul de réponses enrichies),
  • la modélisation, l'intégration et la manipulation de données imparfaites,
  • la qualité des données dans un contexte décentralisé, les résumés de données,
  • les outils méthodologiques privilégiés sont la logique floue, la théorie des possibilités et les langages de représentation des données et connaissances du web (RDF, logiques de description, etc).

Le cadre d'application principal est celui de la gestion de données ouvertes et liées.

Département 7 : Gestion des données et de la connaissance

Fait suite à l'équipe :  PILGRIM
Créée le : 01/01/14
Établissement de rattachement : Université de Rennes 1, CNRS
Localisation : Campus de LANNION  (ENSAAT)