Lancement de la chaire Innovations, Handicap, Autonomie et Accessibilité (IH2A) pilotée par Marie Babel

Publié le 16/02/2021
Personne en fauteil et icone de Maison Innovations et Handicap (MIH)
Personne en fauteil et icone de Maison Innovations et Handicap (MIH)

Le numérique au service de l'inclusivité et du maintien à domicile

Pour certaines personnes âgées ou en situation de handicap, l’absence ou la perte de mobilité, la limitation des capacités d’exploration, les privent d’autonomie et d’indépendance dans les activités quotidiennes ou sociales. Bien qu’il existe des solutions en terme d’accompagnement ou d’aides techniques, la prévention et la préservation de l’indépendance, de l’inclusivité et le maintien à domicile est devenue une priorité de santé publique nationale.


Pour répondre à cette priorité, la conception d’outils technologiques fait partie du panel de solutions possibles. Marie Babel, enseignante chercheuse INSA et membre de l’équipe de recherche Rainbow, travaille sur la robotique d’assistance aux personnes, afin de créer des dispositifs d’aides à la mobilité pour les personnes en situation de handicap.  Des solutions d’assistance au déplacement d’un fauteuil roulant électrique avec correction adaptée de la trajectoire du fauteuil ont été développées par Marie et son équipe, et testées sur des patients grâce à l’étroite collaboration avec le centre de médecine physique et de réadaptation du Pôle Saint Hélier.
Depuis maintenant 10 ans, Marie pilote de nombreux projets collaboratifs , relatifs à cette autonomie et indépendance des personnes en situation de handicap, sous différents axes scientifiques (Robotique, Informatique, Électronique, Mécanique, Biomécanique, Réalité Virtuelle) avec une approche pluridisciplinaire forte.

 

Lancement de la chaire Innovations, Handicap, Autonomie et Accessibilité (IH2A)

 

Pour pérenniser ces activités, la chaire Innovations, Handicap, Autonomie et Accessibilité (IH2A), dont Marie Babel est titulaire, a été inaugurée en septembre 2020.
Placée sous l’égide de la Fondation INSA, la chaire s’appuie sur le savoir-faire reconnu des laboratoires IRISA, IETR, LGCGM, M2S pour mener des recherches d’envergure au service de l’humain en situation de handicap.  La conception de systèmes doit d’une part compenser les déficiences motrices, sensorielles et cognitives, tout en enrichissant les sensations perçues par les usagers de ces nouvelles technologies. Mais on peut également y voir un autre objectif à travers l’apprentissage de l’usage de ces systèmes qui est de l’ordre de la rééducation et de permettre l’accessibilité au sens large aux activités sociales (accessibilité de lieux, à la culture, au patrimoine ….).
Un espace dédié et collaboratif - la Maison Innovations et Handicap (MIH) –  verra le jour courant 2021. Cet espace d’expérimentations permettra de tester et d’évaluer les essais cliniques et le bénéfice d’usage de ces technologies numériques et de santé. Des reproductions de situations de la vie quotidienne ou de loisirs (navigation en fauteuil roulant électrique, sport adapté, visite du patrimoine…) permettront d’évaluer l’intérêt scientifique et les performances des technologies visées (robustesse, consommation énergétique…) mais aussi de mesurer la fidélité des simulateurs multi-sensoriels, la sécurité des solutions d’assistance, l’accessibilité des aménagements publics…

 

Rennes, centre de référence dans le domaine de l’innovation pour l’autonomie et l’accessibilité des personnes en situation de handicap

 

Et enfin, cette chaire souhaite participer au renforcement de l’écosystème rennais et breton dans le domaine de l’innovation pour l’autonomie et l’accessibilité des personnes en situation de handicap et faire ainsi de Rennes un centre de référence.

A la fois en lien avec la S3 (stratégie de spécialisation intelligente pour la recherche et l’innovation) de la Région Bretagne (Glaz Economie), la chaire se situe au croisement de plusieurs des Domaines d’Innovation Stratégique bretons : “Technologies pour la société numérique” et “Santé et bien-être pour une meilleure qualité de vie” où le handicap apparaît clairement comme un enjeu sociétal et économique. 
Des premiers contacts ont été établis avec le Musée de Bretagne afin d’élargir le champ d’applications des technologies d’assistance et d’exploration à la découverte du patrimoine breton. Une collaboration pourrait renforcer la démarche d’inclusivité des musées engagée par le Musée de Bretagne et Les Champs Libres.
En outre, dans le cadre du projet européen ADAPT, Rennes Métropole a mis à disposition les modèles 3D d’une partie de la Ville de Rennes. L’usage projeté est clair : tester l’aménagement et vérifier l’accessibilité des lieux et, d’autre part, sensibiliser les aménageurs et architectes à la problématique de la mobilité réduite. Cette première expérience fructueuse permet d’envisager le déploiement de ces technologies auprès de l’ensemble des acteurs de la construction de la Ville inclusive.

 

Autres informations :
08 décembre : Sopra-Stéria soutient la chaire Innovations, Handicap, Autonomie et Accessibilité (IH2A)