You are here

Maud Marchal, nommée membre junior à l'IUF

Félicitations à Maud Marchal, maître de conférences à l’INSA de Rennes et membre de l’IRISA (équipe Hybrid), qui vient d’être nommée membre junior à l'Institut Universitaire de France (IUF). Cette nomination vient reconnaître et soutenir l’excellence de son activité de recherche, reconnaissance émanant d’un jury international qualifié et indépendant.

 

Le projet de recherche de Maud Marchal porte sur l’interaction 3D multimodale avec des environnements virtuels complexes.
La réalité virtuelle offre de nos jours de nombreuses possibilités : assister le chirurgien, réaliser des prototypes de pièces industrielles, simuler des phénomènes naturels, proposer des applications ludiques… La modélisation réaliste des environnements virtuels est fondamentale pour beaucoup d'applications mais la complexité des modèles est néanmoins aujourd'hui limitée par les contraintes indispensables à une interaction temps-réel. Les gestes de l’utilisateur doivent en effet être capturés puis directement transmis au monde virtuel afin de le modifier en temps-réel. Pour que l’utilisateur puisse être immergé dans le monde virtuel, les retours sensoriels ne doivent pas uniquement être visuels mais combinés avec des retours auditifs ou haptiques dans une réponse globale multimodale.

Dans ce contexte, l’objectif principal des activités de Maud Marchal consiste à améliorer l’interaction 3D avec des environnements virtuels complexes en proposant de nouvelles approches utilisant la simulation physique et exploitant au mieux les différentes modalités sensorielles. Pour cela, les modèles physiques décrivant les objets virtuels doivent pouvoir simuler des comportements réalistes tels que la déformation, la fracture ou bien les changements d’états physiques. Ces modèles doivent également pouvoir simuler et retranscrire des retours sensoriels réalistes à l’utilisateur, avec des fréquences de calcul élevées. Dans le cadre de l’IUF, son projet portera particulièrement sur la conception de nouveaux algorithmes permettant de générer interactivement des simulations combinant les différents retours sensoriels. De tels algorithmes pourront s'insérer dans les simulateurs de nombreuses applications et ainsi considérablement enrichir l’interaction multimodale avec les mondes virtuels.

 

A propos de l’Institut Universitaire de France.

Crée en 1991, l’IUF a pour mission de favoriser le développement de la recherche de haut niveau dans les universités et de renforcer l'interdisciplinarité de l’activité scientifique, en poursuivant trois objectifs :

  • Encourager les établissements et les enseignants-chercheurs à l'excellence en matière de recherche, avec les conséquences positives que l'on peut en attendre sur l'enseignement, la formation des jeunes chercheurs et plus généralement la diffusion des savoirs ;
  • Contribuer à la féminisation du secteur de la recherche ;
  • Contribuer à une répartition équilibrée de la recherche universitaire dans le pays, et donc à une politique de maillage scientifique du territoire.

Les membres de l’IUF, obligatoirement enseignants-chercheurs, continuent à enseigner dans leur université d’appartenance avec une décharge d’une partie de leur service d’enseignement et bénéficient de crédits de recherche spécifiques, ceci pendant cinq ans à partir de leur nomination.

 

Page perso de Maud Marchal