Vous êtes ici

Gestion de la variabilité dans les applications de réalité virtuelle

Equipe et encadrants
Département / Equipe: 
Site Web Equipe: 
https://team.inria.fr/hybrid/ http://diverse.irisa.fr/
Directeur de thèse
Bruno Arnaldi
Co-directeur(s), co-encadrant(s)
Arnaud Blouin
valérie Gouranton
Contact(s)
NomAdresse e-mail
Bruno Arnaldi
bruno.arnaldi@irisa.fr
Arnaud Blouin
arnaud.blouin@irisa.fr
valérie Gouranton
valerie.gouranton@irisa.fr
Sujet de thèse
Descriptif

Malgré l’intérêt industriel grandissant pour les applications de réalité virtuelle (RV), leur développement est toujours réalisé de manière artisanale, induisant des coûts de développement élevés. C’est particulièrement le cas pour les familles d’applications de RV (ex : formations à la maintenance d’un véhicule avec apprentissage) pour lesquelles les ingénieurs développent de manière ad-hoc chacune des applications d’une même famille en dépit de nombreux points communs d’un point de vue génie logiciel (GL).

Le GL fournit des approches pour mieux gérer le développement d’applications des fonctionnalités communes. En particulier, la variabilité logicielle et les lignes de produits permettent de considérer le développement logiciel au niveau d’une famille d’applications. Adaptées à la RV, ces approches permettraient de réduire de manière significative les développements.

Dans une première étape de cette collaboration GL-RV (thèse : Vers la génération automatique d’applications de Réalité Virtuelle), nous avons exploité les connaissances « métier » concernant l’activité des différents experts de RV pour faciliter la conception d’expérimentations de RV [1]. Dans un second temps, dans un but de généralisation, la même approche a été appliquée pour produire de manière semi-automatique : coté GL, de la documentation pour des langages de modélisation logicielle [2] ; coté RV, un environnement informé réactif.

Ces précédents travaux, cependant, n’ont pas traité des problèmes majeurs de variabilité logicielle et de lignes de produits dans les applications de RV, ce qui reste un frein à l’industrialisation de ce type d’applications.

Sous ces hypothèses, le travail de thèse vise à améliorer la production d'applications de RV sujettes à un important facteur de variabilité. Pour cela, des techniques de GL (gestion de la variabilité, ligne de produit dynamique, langage dédié) seront étudiées lors de la phase de conception. L’objectif est de produire les composants logiciels génériques et communs à une famille d’applications de RV. Les bénéfices attendus sont une factorisation et une semi-automatisation de cette production. Pour valider et déboguer le développement de ces composants, le développeur devra pouvoir interagir avec l’environnement virtuel pour itérer ce processus de développement.

Bibliographie

[1] Gwendal Le Moulec, Ferran Argelaguet, Valérie Gouranton, Arnaud Blouin, Bruno Arnaldi, AGENT: Automatic Generation of Experimental Protocol Runtime, ACM Symposium on Virtual Reality Software and Technology (VRST), Nov 2017, Gothenburg, Sweden. 2017, Virtual Reality Software and Technology

[2] Gwendal Le Moulec, Arnaud Blouin, Valérie Gouranton, Bruno Arnaldi, Automatic Production of End User Documentation for DSLs, en soumission COMLAN, 2017

[3] Thierry Duval, Arnaud Blouin, Jean-Marc Jézéquel, When Model Driven Engineering meets Virtual Reality: Feedback from Application to the Collaviz Framework, Software Engineering and Architectures for Realtime Interactive Systems Working Group, Mar 2014, Minnesota, United States. 2014

[4] Guillaume Claude, Valérie Gouranton, Bruno Arnaldi, Versatile Scenario Guidance for Collaborative Virtual Environments, 10th International Conference on Computer Graphics Theory and Applications (GRAPP'15), Mar 2015, berlin, Germany

[5] Rozenn Bouville, Valérie Gouranton, Thomas Boggini, Florian Nouviale, Bruno Arnaldi, #FIVE: High-Level Components for Developing Collaborative and Interactive Virtual Environments, Eighth Workshop on Software Engineering and Architectures for Realtime Interactive Systems (SEARIS 2015), conjunction with IEEE Virtual Reality (VR), Mar 2015, Arles, France

[6] Benoit Combemale, Robert France, Jean-Marc Jézéquel, Bernhard Rumpe, Jim R.H. Steel, Didier Vojtisek, Engineering Modeling Languages, Chapman and Hall/CRC, pp.398, 2016

[7] Arnaud Blouin, Brice Morin, Olivier Beaudoux, Grégory Nain, Patrick Albers, Jean-Marc Jézéquel, Combining Aspect-Oriented Modeling with Property-Based Reasoning to Improve User Interface Adaptation, ACM SIGCHI Symposium on Engineering Interactive Computing Systems, Jun 2011, Pise, Italy. pp.85--94, 2011

Début des travaux: 
01/10/2018
Mots clés: 
réalité virtuelle, variabilité logicielle, interaction 3D
Lieu: 
IRISA - Campus universitaire de Beaulieu, Rennes