Vous êtes ici

Transferts de chaleur dans un milieu granulaire : contribution à des aspects physiques et numériques

L'étude du transfert de chaleur et de masse dans les milieux poreux saturés et insaturés fortement chauffés à leur surface possèdent de nombreuses applications, notamment en archéologie, en agriculture et en géothermie.

La première partie de ce travail concerne l'amélioration de la méthode AHC (Accumulation de chaleur latente) qui permet de traiter le changement de phase, dans un milieu homogène : l'intervalle de changement de température au moment du changement de phase apparaît comme un paramètre important, et il doit être choisi proportionnel à la taille des mailles. Des résultats à la fois précis et lisses sont obtenus grâce à un raffinement du maillage localisé près de l'interface de changement de phase.

La deuxième partie se rapporte à l'estimation des propriétés thermophysiques du sol par problème inverse à l'aide de données à la fois synthétiques et expérimentales. La méthode de Gauss-Newton avec relaxation et l'algorithme de Levenberg-Marquardt sont utilisés pour résoudre le problème inverse. Le choix de l'intervalle de température de la méthode AHC apparaît crucial : la convergence n'est obtenue parfois qu'au prix d'un enchaînement de plusieurs problèmes inverses.

La troisième partie présente un modèle simple pour calculer la conductivité thermique effective d'un milieu granulaire contenant une faible quantité d'eau liquide. La forme exacte de ces ménisques est calculée à l'équilibre. Les résultats montrent un phénomène très net d'hystérésis quand on étudie la variation de la conductivité thermique effective en fonction de la quantité d'eau liquide ; un future travail concernant un nouveau modèle insaturé, limité au cas du régime pendulaire et présenté à la fin de cette thèse,

Orateur: 
Salwa MANSOUR
Date: 
Mardi, 8. décembre 2015 - 10:30
Lieu: 
IRISA RENNES, Campus de Beaulieu, 263 Av du Général leclerc, entrée Bât 12 F, Salle MÉTIVIER
Type soutenance: 
Composition du Jury: 

Amel BEN ABDA, Professeur à l’ENIT, Tunis, rapporteuse
Denis MAILLET, Professeur à l’Université de Lorraine, rapporteur
Sean MCNAMARA, Maître de conférence à l’Université de Rennes 1, examinateur
Édouard CANOT, Chargé de recherche CNRS, IRISA Rennes, directeur de thèse