Vous êtes ici

Caractérisation de pathologies cérébrales par l’analyse de modèles multi-compartiment en IRM de diffusion

L’imagerie pondérée en diffusion est un type d’acquisition IRM spécifique basé sur la direction de diffusion des molécules d’eau dans le cerveau. Cela permet, au moyen de plusieurs acquisitions, de modéliser la microstructure du cerveau, comme la matière blanche qui à une taille très inférieur à la résolution du voxel. L’obtention d’un grand nombre d’images nécessite, pour un usage clinique, des techniques d’acquisition ultra rapide tel que l’imagerie parallèle. Malheureusement, ces images sont entachées de large distortions. Nous proposons une méthode de recalage par blocs basée sur l’acquisition d’images avec des directions de phase d’encodage opposées. Cette technique spécialement conçue pour des images échoplanaires, mais qui peut être générique, corrige les images de façon robuste tout en fournissant un champs de déformation. Cette transformation est applicable à une série entière d’image de diffusion à partir d’une seule image b0 renversée, ce qui permet de faire de la correction de distortion avec un temps d’acquisition supplémentaire minimal. Cet algorithme de recalage, qui a été validé à la fois sur des données synthétiques et cliniques, est disponible avec notre programme de traitement d’images Anima. A partir de ces images de diffusion, nous sommes capable de construire des modèles de diffusion multi-compartiment qui représentent la microstructure complexe du cerveau. Pour pouvoir produire des analyses statistiques sur ces modèles, nous devons être capable de faire du recalage, du moyennage, ou encore de créer un atlas d’images. Nous proposons une méthode générale pour interpoler des modèles multi-compartiment comme un problème de simplification basé sur le partitionnement spectral. Cette technique qui est adaptable pour n’importe quel modèle, a été validé à la fois sur des données synthétiques et réelles. Ensuite à partir d’une base de données recalée, nous faisons des analyses statistiques en extrayant des paramètres au niveau du voxel. Une tractographie, spécifiquement conçue pour les modèles multi-compartiment, est aussi utilisée pour faire des analyses en suivant les fibres de matière blanche. Ces outils sont conçus et appliqués à des données réelles pour contribuer à la recherche de biomarqueurs pour les pathologies cérébrales.
Orateur: 
Renaud Hedouin
Date: 
Lundi, 12. juin 2017 - 13:30
Lieu: 
Salles des thèses, université Rennes 1 batiment 2 au dessus de l'accueil.
Type soutenance: 
Composition du Jury: 
Simon Warfield du Children's Hospital : simon.warfield@chlidrens.harvard.edu
Isabelle Berry du CHU de Toulouse : berry.i@chu-toulouse.fr
Jean-Philippe Thiran de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne: jean-philippe.thiran@epfl.ch
Rachid Deriche de l'INRIA Sophia-Antipolis  : rachid.deriche@inria.fr
Patrick Perez de Technicolor Rennes : patrick.perez@technicolor.com