Vous êtes ici

Prix de thèse pour Mounir ASSAF (équipe CIDRE)

Mounir ASSAF (équipe CIDRE)Mounir ASSAF qui a préparé sa thèse de doctorat dans l'équipe commune CIDRE (INRIA, CentraleSupélec, CNRS et Rennes 1) et le Laboratoire de Sûreté des Logiciels au CEA LIST recevra jeudi 9 juin le prix de thèse délivré par le GDR GPL (Génie de la Programmation et du Logiciel) lors de ses journées nationales qui se tiendront à Besançon du 7 au 10 juin. Ce prix de thèse créé en 2013 récompense chaque année une thèse dont les travaux ont donné lieu à transfert industriel, à des logiciels, à des brevets, réalisés au sein d'une équipe ou de plusieurs équipes du GDR.

Les travaux de Mounir Assaf portent sur l'évaluation des fuites d'information que peuvent présenter des logiciels critiques. Ces fuites d'information peuvent révéler à des attaquants tout ou partie des secrets manipulés par le logiciel.

Dans une première partie de ses travaux, Mounir Assaf s'est notamment attaché à évaluer la présence de fuites d'information dans des logiciels codés en langage C. Ces travaux permettent de déterminer par analyse statique du code critique à tester, la présence (ou non) d'une fuite d'information sans pour autant pouvoir la quantifier. Les analyses statiques développées par Mounir Assaf et reposant sur la théorie de l'interprétation abstraite (due à P. Cousot et R. Cousot) permettent de gérer correctement notamment l'aliasing de pointeurs présent dans les logiciels codés en langage C. Ces travaux ont été transférés sous la forme d'un greffon pour le logiciel Frama-C.

Dans une seconde partie de ses travaux, Mounir Assaf s'est attaché à quantifier plus précisément la quantité d'information que peuvent faire fuir des programmes écrits dans un langage plus simple que le langage C. L'originalité de ces travaux reposent en grande partie sur l'utilisation conjointe d'une analyse statique reposant sur la théorie de l'interprétation abstraite, couplée à des techniques de dénombrement reposant sur la théorie de la combinatoire analytique (due à Ph. Flajolet et R. Sedgewick).

Mini-CV

Mounir Assaf a été diplômé de Supélec en 2011. Il a effectué la première partie de sa scolarité sur le campus de Gif, avant de rejoindre le campus de Rennes pour suivre la majeure de spécialisation SIS (Systèmes d'Information Sécurisés) dispensée en grande partie par les enseignants-chercheurs de l'équipe CIDRE. Durant cette dernière année de son cursus, Mounir Assaf a suivi en parallèle de la majeure SIS, la seconde année du master recherche en informatique
co-habilité par les principaux établissements d'enseignement supérieur de Bretagne (dont l'Université de Rennes 1 et CentraleSupélec). À l'issue de son Master 2, Mounir Assaf a poursuivi en thèse sous la direction de Eric Totel, Frédéric Tronel (CIDRE) et Julien Signoles (CEA LIST). Il a soutenu sa thèse le 6 mai 2015. Depuis le mois d'octobre 2015, Mounir Assaf effectue un post-doc au Stevens Institute of Technology (New Jersey, USA) sous la direction du Pr. David Naumann.