Vous êtes ici

Des géants de l’industrie de la défense à l’IRISA dans le cadre du PEC

Jean-Marc Jézéquel, Professeur à l’Université de Rennes 1 accueillait, mardi 28 avril à l’IRISA, les premiers grands groupes industriels partenaires du Pôle d’Excellence Cyber pour leur présenter le panorama breton de la recherche en cybersécurité.

Réunion PEC 28 avril 2015Une cinquantaine de partenaires dont les grands groupes industriels partenaires du Pôle d’Excellence Cyber (Airbus, ALU, ATOS, Bertin, Cap Gémini SOGETI, DCI, DCNS, EDF, LA POSTE, ORANGE, SOPRA-STERIA, Thales…) se réunissaient mardi à l’IRISA autour du Club Recherche et du Club Formation du Pôle. Interview de Jean-Marc Jézéquel, Directeur de l’IRISA et coordinateur du Club Recherche du PEC.

 

Quel était l’enjeu de cette réunion ?

Nous avons souhaité rassembler les partenaires industriels du Pôle d’Excellence Cyber (PEC) afin de leur présenter l’offre de formation et de recherche proposée en Bretagne dans le cadre du Pôle d’Excellence Cyber. L’objectif du PEC est de faire émerger en Bretagne une plateforme d’excellence en cybersécurité qui soit reconnue au niveau international tant sur le plan de la recherche, de la formation que de la filière industrielle. Pour atteindre cet objectif, nous devons faire converger la formation et la recherche pour stimuler l’innovation et l’élaboration de produits plus sûrs.

Quel est le rôle du Club Recherche ?

La recherche en cyber est duale, elle est à la fois militaire et civile car les fondements scientifiques sont les mêmes. Elle est aussi multidisciplinaire. Elle nécessite des compétences en physique, télécoms, mathématiques, informatique etc. mais aussi en sciences humaines et sociales pour les aspects économiques et juridiques notamment. La cybersécurité est une chaîne dont la solidité d’ensemble est celle de son maillon le plus faible : rien ne peut être négligé. Le club Recherche du PEC doit donner les moyens à toutes ses disciplines de fonctionner ensemble.

L’offre de formation du PEC a également été présentée aux partenaires industriels au cours de la réunion, quels sont les besoins des entreprises ?

La cybersécurité est un terrain de jeu extraordinaire intellectuellement. C’est une course à l’armement d’un nouveau genre. La spécificité de la recherche dans ce domaine est qu’elle ne se compte plus en années mais en mois et semaines : encore plus que dans d’autres domaines, ne pas être à la pointe de la recherche peut avoir des conséquences catastrophiques. De ce fait, il faut aussi de la formation continue très intense pour pouvoir suivre l’évolution scientifique et technologique. La formation est donc stratégique et elle doit correspondre à la fois aux besoins des industriels et des chercheurs. La filière industrielle du secteur doit également s’organiser pour donner suffisamment de temps à ses collaborateurs pour se former. Ainsi, la cybersécurité fait émerger de nouveaux enjeux auxquels nous devons adresser ensemble les meilleures réponses pour être attractif et compétitif au niveau international.

A propose du Pôle d’excellence Cyber

logo PECInitié par le ministère de la Défense et par le Conseil régional, le Pôle d’excellence cyber constitue le pivot du développement de la filière dans la Région. Avec une portée nationale et un objectif de rayonnement international, le Pôle a trouvé en Bretagne un terreau propice à son développement. Il se structure sur trois dimensions :

  • la recherche,
  • la formation initiale, continue et l’enseignement supérieur,
  • le développement du tissu industriel avec une attention particulière portée aux PME/ETI innovantes.

Les données-clés cyber sécurité en Bretagne

  • Plus de 100 entreprises,
  • une trentaine d’équipes de recherche académique concernées, dont 5 à 100% sur la cyber,
  • 200 chercheurs rassemblés au sein de centres de recherche de renom,
  • Un accord général de partenariat signé entre la région Bretagne, la DGA et 11 établissements d’enseignement supérieur et de recherche présents en Bretagne visant à financer notamment 20 thèses supplémentaires par an dans le domaine cyber grâce à un investissement de plus d’1 million d’€ par an,
  • Une offre de formation complète et qualitative qui forme 2200 étudiants chaque année,
  • 2 pôles de compétitivité (Pôle Mer Bretagne Atlantique, Images & Réseaux) et l’Institut de recherche technologique B<>COM,
  • La présence historique de la DGA Maîtrise de l’Information et des centres d’excellence militaire reconnus (Saint-Cyr Coëtquidan, École Navale, ETRS etc.),
  • La présence de groupes stratégiques comme Thales, Sopra Groupe, Orange, Oberthur ou Cap Gémini, et de plus de 80 PME.