You are here

Le concours européen de startups innovantes, IDEA Challenge, fait sa rentrée !

Après un premier round réussi au printemps dernier, le concours européen de startups innovantes, IDEA Challenge, repart de plus belle du 1er au 30 septembre 2014. 12 nouvelles startups se verront récompensées par l’EIT ICT Labs dans 4 secteurs porteurs d’innovations : cyber sécurité et vie privée, Internet des objets, ville intelligente et mobilité, systèmes d’énergie intelligents.

L’EIT - Institut Européen de l’Innovation et des Technologies - est un institut créé par l’UE en 2008 pour accélérer l’innovation en Europe. Depuis janvier 2014, il a intégré le vaste programme européen Horizon 2020 doté d’un budget sur 7 ans de 80 milliards d’Euros. La branche ICT de l’Institut - EIT ICT Labs - se concentre sur le potentiel d’innovation des Technologies de l’Information et de la Communication. Fort de son partenariat avec des centres de recherche, des pôles de compétitivité, des entreprises internationales et des universités (dont Rennes 1*), son ambition est de faire de l’Europe le leader de l’innovation dans les nouvelles technologies.

Une des façons d’innover en Europe est d’entreprendre. C’est pourquoi l’EIT ICT Labs favorise l’entreprenariat tant à travers un programme éducatif destiné aux étudiants en nouvelles technologies (Mastères, Doctorats) que des ressources humaines et financières pour aider les startups à se développer. Le concours IDEA Challenge, lancé au printemps 2014, participe pleinement de cette initiative dynamique.

Le concours IDEA Challenge s’adresse à des startups européennes créées depuis moins de 3 ans ou sur le point de l’être par un entrepreneur. Dans tous les cas, elles réalisent encore moins de 24 000 Euros de chiffre d’affaires annuel (cf règlement complet). Elles peuvent déjà être incubées ou accélérées via un autre programme que celui de l’EIT ICT Labs. L’activité des startups doit porter sur un des secteurs d’innovations couverts par l’EIT ICT Labs. Ceux-ci étant au nombre de 8, le concours a été divisé en 2 vagues couvrant chacune 4 secteurs :

Du 11 mars au 20 avril 2014

Du 1er au 30 septembre 2014

Santé et bien-être

Cyber sécurité et vie privée

Systèmes cyber-physiques

Internet des objets

Espaces intelligents

Ville intelligente et mobilité

Cloud du futur

Systèmes d’énergie intelligents

 

Pour y participer, il suffit de s’enregistrer en ligne : décrire en quoi son idée répond à un vrai besoin, identifier son marché potentiel et expliquer son Business Model (cf liste complète des questions). Chaque candidature est évaluée par des experts du secteur et 8-10 finalistes sont retenus. Lors de la finale, ceux-ci doivent pitcher leur projet et convaincre un jury de sa pertinence et de son potentiel. Les finales ont lieu dans 8 villes européennes. Pour la 2ème vague du concours, le dépôt des candidatures sera ouvert pendant tout le mois de septembre et les finales se dérouleront en octobre-novembre à Trento, Stockholm, Londres et Berlin.

Pour chaque secteur, les 3 meilleurs projets reçoivent non seulement une aide financière (1er prix 40 000 Euros, 2ème prix 25 000 Euros, 3ème prix 15 000 Euros) mais aussi des ressources pour poursuivre leur entreprise (conseils en business development, intégration dans l’écosystème européen et les activités de l’EIT ICT Labs, espace de travail offert pendant 6 mois dans un pays européen de leur choix). Pas moins de 24 startups sont ainsi récompensées. Le concours sera reconduit l’année prochaine.

Lors de la 1ère vague, 311 projets ont ainsi été soumis en provenance de 25 pays européens. 36 finalistes ont été retenus pour présenter leurs projets. Une belle bataille européenne ! Parmi les 1ers prix, on retiendra par exemple Tinnitracks, une application mobile allemande pour soigner les acouphènes par la musique ou Homey, une solution domotique hollandaise qui permet de contrôler sa maison par la voix.

A Rennes, lors de la finale sur le Cloud du futur, se trouvait Christophe Perron dont la startup française Stimergy propose d’installer des “chaudières numériques”, une sorte d’hybride entre chaudières et serveurs. La chaleur émise par les serveurs permet de produire de l’eau chaude. Elle alimente ainsi gratuitement un bâtiment, qui en échange prête de l’espace à une entreprise pour héberger ses serveurs. Il suffisait d’y penser ! Christophe n’a pas gagné le concours mais son idée s’est fait repérer. Selon ses propres mots “il est essentiel pour une startup de participer à ce type de concours pour la visibilité qu’ils procurent auprès de partenaires industriels et d’investisseurs. Et en plus, ce concours est à l’échelle européenne.

En savoir plus

Site officiel: www.ideachallenge.eitictlabs.eu

* L'Irisa porte le centre de co-localisation EIT ICT Labs au sein de l'Université de Rennes 1.