You are here

Most Influential POPL Paper Award pour Alan Schmitt

Propos recueillis par Nathalie Lacaux (Inria) - 24/04/2015

Alan Schmitt, chercheur au sein de l'équipe CELTIQUEAlan Schmitt, chercheur Inria au sein de l'équipe Celtique, vient de recevoir le Most Influential POPL Paper Award. Cet award récompense un papier, dans lequel il est co-auteur, publié en 2005 et qui est aujourd’hui considéré comme le plus influent 10 ans après. Entretien.

1. Alan, vous venez d'être récompensé pour avoir publié un papier écrit il y a 10 ans. Pouvez-vous nous en dire plus ?

La conférence sur les langages de programmation POPL récompense chaque année un des papiers présentés 10 ans plus tôt qui a eu une forte influence sur la communauté. Pour 2015, c'est notre papier « Combinators for Bi-Directional Tree Transformations: A Linguistic Approach to the View Update Problem » de 2005 qui a été choisi. Ce papier porte sur un travail réalisé avec J. Nathan Foster, Michael B. Greenwald, Jonathan T. Moore et Benjamin C. Pierce durant mon postdoc à l'université de Pennsylvanie, à Philadelphie.

2. Qu'a-t-il apporté à la communauté scientifique ?

Ce papier part d'une question finalement assez simple: comment propager les modifications apportées à des données étant dans des formats différents. Cette question avait été abordée dans le domaine des bases de données dans les années 80, et notre contribution principale a été d'y répondre en développant un langage de programmation dédié au problème. Nous avons ainsi pu utiliser des techniques de systèmes de types pour garantir que la propagation des modifications était correcte. Ce premier pas a ensuite été généralisé par nous-mêmes et par d'autres chercheurs pour couvrir d'autres familles de formats de données et d'autres transformations. La communauté s'est depuis organisée autour d'un colloque annuel sur les transformations bidirectionnelles.

3. Quelles perspectives ce prix vous ouvre-t-il ?

Ce prix est tout d'abord une reconnaissance des nombreux travaux sur les transformations bidirectionnelles par la communauté des langages de programmation. J'espère que cela incitera des vocations pour ce domaine situé à l'intersection des bases de données, des langages de programmation et de l'ingénierie logicielle.